Thaïlande, Chiang Mai, Partie 1 : Éléphants et temples

Chiang Mai, la capitale culturelle du nord de la Thaïlande, est certainement l’une des villes les plus agréables d’Asie ! Un bol d’air frais (et de riz) au coeur du triangle d’or. Cette ville a été un réel coup de coeur et on se serait bien vu y rester. La ville se sépare en deux parties, le carré fortifié : trace de l’ancienne ville et la nouvelle ville au delà des murailles. Nous avons choisi de résider dans la vieille ville pleine de charme. Il y a tellement de jolies choses à y voir. C’est d’ailleurs la ville où il y a le plus de temples. 300, pour être plus préci. Ce séjour au Nord promettait d’en avoir plein les yeux !

Reprenons là où l’article précédent s’arrêtait, nous voici au 4ème jour de notre voyage. Pour les pressés, vous trouverez un petit récap en bas de l’article avec les choses à voir et les infos pratiques.

Jour 4 Arrivée à Chiang Mai et découverte

L’épisode du train de nuit Bangkok – Chiang Mai

Le train de nuit arrive en gare à 8h30. La nuit n’était pas de tout repos. Le train est assez vieux et ça secoue pas mal, d’ailleurs on comprend vite pourquoi il y a des sangles sur les lits supérieurs. On avait lu partout sur des blogs qu’il fallait prévoir un plaid car avec la clim il faisait un froid de canard, donc on avait gardé celui de notre compagnie aérienne ! Et finalement, à 20h une gentille dame vient faire les lits de tout le monde ! On se croirait chez maman, elle met des draps, une couverture, une taie d’oreiller,  le service est top, on est presque gêné de la regarder faire notre lit.

On avait lu qu’il fallait dormir loin du wagon restaurant car c’est là où tous les fêtards s’y retrouvaient. Et comme on a de la chance, notre lit était pile devant la porte du wagon resto… C’était sans compter le retour du bon karma, à 22h tous les fêtards qui se sont précipités dans le wagon bar sont revenus aussi vite : ils ne servent pas d’alcool. C’était donc la promesse d’un sommeil réparateur.

Un conseil, ne vous réveillez pas trop tard, vous risquez de rater des paysages à couper le souffle ! On passe à travers la jungle, au dessus du vide, devant les rizières… et avec la brume le paysage est vraiment extraordinaire. On se croirait presque dans un Indiana Jones.

8h30, on entre en gare.

Chiang Mai

On file à l’office de tourisme de la gare pour obtenir une carte de la ville et au final on se retrouve dans un Songthaew. Ces petites camionnettes rouges ouvertes sur l’arrières sont les tuk-tuk du Nord ! Pour moins de 37BHT par personne, ils vous conduisent où vous voulez. Mais attention plus vous êtes nombreux, moins c’est cher !

Arrivée à l’hôtel Somwang Boutique Hotel : un paradis sur terre, cet hôtel a vraiment été le meilleur de tout le voyage. Le staff est accueillant et nous a aidé à programmer tout notre séjour. Le décor est exotique et vraiment typique. Une petite oasis après une journée de marche intense. Bon maintenant on l’avoue on a volé l’adresse aux chinois qui en ont fait leur repère et franchement on comprend pourquoi. On recommande !

L’opération découverte de la ville commence ! Sur la route du déjeuner on tombe sur tellement de temples merveilleux qu’on les visite un par un. On s’égare et on discute avec les locaux. Ce qui est assez drôle c’est qu’ils sont fans de football et Kylian Mbappé en particulier. On a déjà nos premiers sujets de conversation ! Cocorico !

Après quelques recherches de restos sympas, on trouve enfin au Green Mai Restaurant.  On note déjà que les repas sont beaucoup plus cher qu’à Bangkok et on mangera difficilement pour moins de 90BHT par personne. En fait il n’y a quasiment pas de bouiboui dans le centre de la vieille ville.

On visite le fameux Wat Phra Sing, le Wat Chiang Man et le Wat Chedi Luang.

Il y en a tellement qu’on se fie aux locaux pour nous conseiller les plus impressionnants.

Les ruines sont partout en ville, vestiges des années glorieuses de l’ancienne capitale.

On rentre manger dans ce qui deviendra notre QG. Certainement le resto le plus abordable des environs avec un vrai choix. Oui nous adorons les plats asiatiques mais les parents, ils sont un peu moins habitués. Et chez Kat’s Kitchen sur Ratchamanka Road tout le monde s’y retrouve.

On finit par un petit tour dans les rues de la nouvelle ville. Du côté de Loi Kroh Road Si vous voulez faire la fête c’est le parfait endroit. Après quelques visites chez des artisans nous rentrons nous coucher.

Plus tôt dans la journée, nous avions cherché un centre de refuge pour éléphants. Ces fameux sanctuaires qui pullulent dans le nord de la Thaïlande. Il est difficile d’en trouver un où les animaux sont vraiment bien traités et lâchés dans la nature, sans chaîne, sans tourisme de masse. Bref on voulait voir les éléphant dans leur habitat naturel et si possible participer à certaines tâches des quotidiens des Mahouts (ces hommes qui dédient leur vie à l’animal). Avec l’aide de notre hôtel nous réservons un “tour” à 1700BHT/pers dans le sanctuaire de Doi Inthanon qui comprend aussi l’eau à volonté et le repas du midi.  

Au début on est moyennement motivé. Les excursions en groupe dans des bus c’est pas notre truc. Mais bon c’est seulement une demi-journée !

JOUR 5 : Le sanctuaire aux éléphants de Doi Inthanon

Nous sommes excités comme des puces ! Les éléphants c’était un rêve d’enfant ! Un mini van vient nous chercher à l’hôtel et on comprend vite que ce “tour” ne sera composé que de 10 personnes dont nous 4. Idéal !

Après une première pause dans un village, on s’engouffre dans les routes en têtes d’épingle de montagne.

Avis aux personnes souffrant du mal des transport, c’est assez rude !

Une fois arrivés, on traverse une épaisse culture de canne à sucre on entend déjà des éléphants barir. Le décor est incroyable on tombe sur une rivière des petites cahutes en bambou et un terrain ultra large dans une vallée au beau milieu des rizières.

Concernant les conditions de vie des éléphants nous sommes rassurés. Ils sont en pleine liberté, sans chaîne, on apprend même qu’il y a eu deux naissances, c’est donc bon signe.

Niveau tourisme, nous ne sommes que 2 groupes de 10 max dans tout le sanctuaire.

Le guide nous installe sous une cahute pour nous expliquer le déroulement de la journée, l’histoire et le mode de vie des éléphants. Le temps d’apprendre à connaître nos compères du jours – aussi bien humains qu’éléphantesques.

Au programme : Nourrissage des petites trompes, bain de boue et petit tour dans la rivière.

C’est parti ! Nous sommes bien mis à contribution. On détache tous les régiments de banane pour les mettre dans un panier et hop direction le préau où trois petits éléphants nous attendent accompagnés de leur mahout.

Quand ton chéri est un peu trop collant…

On descend ensuite nourrir le petit éléphant âgé de 4 ans – c’est déjà un beau bébé.

ET LA LE DRAME !

En remontant vers les cahutes on voit tous les mahouts courir vers la rivière. L’un d’entre eux nous dit de nous mettre à l’abris sous les cabanes. On manque de se faire foncer dessus par deux petits éléphants. Ça va vite ces bestioles là. On comprend que ça cloche.

D’un coup, un Mahout traverse le sanctuaire en courant suivi à toute vitesse par le plus gros éléphant ! Le Mahout se jette sous le pont de la rivière et l’éléphant défonce tout le ponton en passant à quelques centimètre de l’homme. Là on prend peur. Le Mahout remonte la colline et se cache derrière une voiture. L’éléphant le pourchasse. D’un coup, un homme crie au loin “TOUS DANS LE PICKUP”. Nous sautons avec tous les autres dans le pickup qui commencent à rouler.

On se serait cru dans un film d’action à la Jurassic Park version éléphant et en réalité augmentée.

Une fois arrivés en voiture dans un village au contrebas du sanctuaire, on nous explique. Deux éléphants mâles se sont battus pour une femelle. Les Mahouts ont tenté de détourner leur attention pour ne pas qu’ils blessent des touristes. Sauf que le gros mâle a pris pour cible le pauvre Mahout qui a failli y rester sous le pont.

Pfiou, donc pas de bain de boue ni de baignade dans la rivière pour nous. On est déçu mais bon on se dit que les éléphants sont vraiment dans leur état naturels au moins. Ils sont d’ailleurs dispersés dans les rizières afin qu’ils se calment.

Pour nous dédommager, l’équipe propose de nous emmener dans une cascade que seuls les initiés connaissent et de finir par du bamboo rafting !

La cascade est non loin située du sanctuaire entre quelques pâtés de maisons. Facilement accessible avec 10 minutes de marche pour atteindre la chute. C’est époustouflant.

Le bamboo rafting

Nous n’avons pas de photo c’était trop physique pour risquer la vie d’un appareil. Il s’agit en fait d’un radeau fait de bambou avec un jeune homme qui nous fait naviguer dans les torrents à l’aide d’un bâton… en bambou bien sûr. L’activité qui nous paraissait ultra touristique est en fait, un régal ! Il n’y a que nous sur l’eau et le décor est sympa. Un beau rappel du Mékong. La balade dure une quarantaine de minutes.

Retour à l’hôtel pour 18h.

En résumé

Où manger : le repère Kat’s Kitchen
Où dormir : Somwang Boutique Hotel

Ce qu’il faut voir :
Les temples : Wat Phra Sing, le Wat Chiang Man et le Wat Chedi Luang
Le sanctuaire Doiithanon Elephant Park à réserver la veille

A votre avis quel a été le programme des deux autres jours à Chiang Mai ?

On revient vite avec la suite de l’expédition.

A bientôt,

Pauline & Malcolm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *